Quel statut choisir pour créer son entreprise ?

statut choisir pour créer son entreprise

La création d’entreprise est un parcours parsemé d’embuches. De l’idée à sa réalisation, tout doit être minutieusement pensé pour assurer une bonne base à votre nouvelle structure. Le choix du statut juridique restera le principal socle de votre société. Ce sera donc judicieux d’y prêter plus d’attention et de bien faire le choix. Entreprise individuelle, auto entreprise, EIRL, SASU, EURL, SAS, SCN, SARL… à vous de choisir la forme qui s’adapte à l’entreprise que vous souhaitez créer. Avant de choisir, il faut prendre en compte quelques critères.

Les critères de choix d’un statut d’entreprise

Choisir la meilleure forme juridique pour fonder sa société, c’est un dilemme auquel doivent se confronter toutes les personnes souhaitant créer des entreprises. Parmi les différentes possibilités qui s’offrent à vous, c’est souvent difficile d’y voir plus clair, surtout si vous êtes un jeune diplômé ambitieux qui voulez voler de vos propres ailes. Pour faire le meilleur choix, référez-vous à certains critères comme le nombre de personnes qui vont créer l’entreprise. Est-ce que vous allez monter seul votre société ou avec un ou plusieurs associés ? Vous devrez également prendre en compte le montant de votre patrimoine ainsi que celui de vos associés. N’oubliez pas non plus de choisir la forme juridique de votre entreprise en fonction de la taille de votre projet, en vous focalisant sur le montant que vous allez investir. Si vous vous associez avec d’autres personnes, tiendrez en compte votre apport personnel. La création d’une entreprise sur la base de certains statuts exige un certain plafond à respecter. Enfin, faites votre choix selon le régime social qui vous convient (dirigeant salarié ou pas) ainsi que selon le régime fiscal de votre choix. Vous pourrez voir ce site pour en savoir plus.

Opter pour la SARL ou l’EURL

Autrement appelée EURL (Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée), la SARL (Société à responsabilité limitée) est destinée à un entrepreneur qui souhaite séparer complètement son patrimoine de celui de la société. L’EURL possède une personnalité juridique et un statut bien distinct et bien régi par la législation. Elle offre donc une sécurité optimale aux associés. Elle est dédiée aux entrepreneurs qui projettent de créer une société en groupe ou qui veulent faire intégrer d’autres associés prochainement. C’est également la forme juridique idéale si vous souhaitez sécuriser votre patrimoine personnel et fonder votre entreprise sur un cadre juridique bien strict. Ce statut vous permet, en plus, de bénéficier d’un régime fiscal spécifique. Vos charges sociales ne sont pas incluses à la quote-part de bénéfice imposable. La SARL peut être créée par un seul ou plusieurs associés pouvant aller jusqu’à 100 au maximum. La responsabilité de chaque associé dépend du montant de l’apport de chacun. Toutes décisions doivent être prises par les associés en assemblée générale.

Créer son entreprise sous le régime de la SASU ou auto entrepreneur

La SASU (Société par actions simplifiée unipersonnelle) ou SAS (Société par actions simplifiée) est faite pour vous si vous voulez avoir plus de liberté dans la gestion et l’organisation de votre entreprise. Peu encadré par la loi, ce statut juridique offre aux associés plus de flexibilité juridique dans la gestion et la mise en place du principe de fonctionnement de leurs entreprises. C’est idéal si vous avez des projets financés par plusieurs investisseurs. Sachez que les bénéfices réalisés par votre société ne comprennent pas votre imposition personnelle et vos charges sociales. En plus, il est possible de partager les dividendes, sans payer des cotisations sociales. Pour créer une SASU, vous pourrez vous lancer seul ou avec plusieurs associés. Mais, il faut bien distinguer la direction de l’entreprise et son contrôle. Il faut également signaler que la responsabilité de chaque associé est limitée selon le montant de son apport. Si vous hésitez à choisir entre auto entrepreneur ou SASU, sachez que la SASU permet de conférer à votre entreprise une véritable personnalité juridique, contrairement à l’auto entreprise qui ne donne aucun statut à votre société et qui ne vous offre pas l’opportunité de vous associer.

Choisir la SNC comme statut d’entreprise

La SNC (Société en nom collectif) ne confère aucune sécurité juridique à ses associés. Ces derniers ne disposent que de statuts de commerçants et de travailleurs indépendants. Cette forme juridique se caractérise par la responsabilité illimitée des associés et solidaire sur les dettes sociales. Une SNC ne peut non plus être créée que par 2 associés au moins. Les charges sociales seront incluses sur la quote-part de bénéfice ou sur la rémunération du gérant ainsi que sur leur partie des dividendes, selon le régime fiscal de la société. La quote-part de bénéfice de chaque associé est imposée directement si la société est soumise au régime de l’IR. Mais, il est possible d’imposer la société à l’impôt sur les sociétés. A souligner que ce type de statut juridique n’est plus très prisé actuellement à cause de nombreux risques qu’encourent les associés.

Quels sont les avantages du reporting de gestion
Quels sont les avantages du reporting de gestion