Coach de vie, d’entreprise, scolaire, comment choisir sa spécialité ?

Le choix du domaine de prédilection compte énormément pour le futur coach. Le projet de coaching doit être le fruit d’un souhait et d’une passion pour le métier. Spécialité, niche, de cela dépendra évidemment la clientèle, surtout pour les coachs débutants. La pratique du coaching a permis de ressortir des classifications, pouvant servir d’orientation.

Spécialité du coach

Un futur coach se spécialise dans son métier à partir de ses préférences, ainsi que ses affinités. Il a le choix entre deux spécialités. D’une part, il y a le coach d’entreprise qui intervient dans une société et ses environs. En ce sens, il accompagne l’entreprise dans l’atteinte de leur objectif. Il détermine les obstacles et donne des solutions stratégiques qui permettent au client de dépasser ses limites. D’autre part, il peut choisir d’être un coach de vie. Celui-ci accompagne toutes personnes de tous âges. Il peut s’agir d’enfant en bas âge, d’adulte ou de personnes âgées. À ce titre, il suit le coaché en l’aidant à se conscientiser sur ses potentialités, ses valeurs, bref à avoir une image entièrement positive. Les thèmes abordés sont variés : de la recherche d’emploi, la séparation, l’examen, les problèmes personnels ou professionnels, etc.

La niche : les cibles du coach

La spécialité coach se détermine également en fonction de la niche. C’est la définition du besoin du client, et la solution qu’on choisit d’apporter au client. Le client idéal est celui qu’on aimerait accompagner. Il est nécessaire de le définir pour le trouver dans le marché cible. Le marché dépend de l’expertise professionnelle et des centres d’intérêt du coach. Le marché doit être établi de manière générale, puis en peaufinant la recherche, on aboutit à une niche.

Le client selon le domaine de coaching

D’un côté, pour le coach d’entreprise, le client idéal doit être évalué à partir de différents critères. La spécialité coach dépend de cela. À cet effet, le nombre d’employés, le chiffre d’affaires et le secteur d’activité, ainsi que la localisation géographique sont des informations indispensables. Il sera facile de déterminer les problèmes ainsi que les défis que la société se lance. D’un autre côté, pour le coach personnel, il devra sélectionner sa clientèle à partir du sexe, de la formation éducative, du revenu annuel, de la profession ainsi que de sa place dans la hiérarchie sociale. En effet, le coach n’aura aucune difficulté à cerner les besoins psychologiques et d’y apporter des solutions pertinentes.

Tout le monde peut-il devenir coach ?
Le métier de coaching très prisé lors des reconversions professionnelles